Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 08:00

 

 

       

  Tout autour

 

 

 

 (28 x 32 sur papier )

Partager cet article
Repost0

commentaires

T

j'aime


besos


tilk
Répondre
M


Merci Tilk!



G

Marie-Claire et ses fantômes ...
Souffrir pour grandir ...


Grandir pour aimer encore !
Répondre
M


Accompagner cette évolution meme sans savoir où elle nous mène... mais faire confiance. C'est peut-etre cela "grandir"  ;-)


Merci d'avoir laissé une trace "ici" Gérard !



C

Blog(fermaton.over-blog.com),No-25. -THÉORÈME NIETZSCHE. - Pourquoi ne rêves-tu pas ?
Répondre
M


Si certains rêves s'envolent encore, la lucidité coupe les ailes des autres la plupart du temps ... Une fausse amie...



C

C'est vrai ça : pourquoi pas !


 


Ecrire un commentaire ? Pourquoi pas !


 


Sans queue ni tête ? Pourquoi pas !
Répondre
M


Pourquoi ?? ... Aussi



G

Des larmes mouillées. En tout cas, tu évolues dans ton art... si ce n'est dans ton comportement (je dis ça, mais j'en sais strictement rien, c'est juste à la lecture de tes réponses aux
commentaires, mais ne change pas : tu es parfaite )
Répondre
M


J'évolue certainement, enfin j'espère, et même si je ne sais pas trop vers quoi ...Mais dans mon comportement,
c'est moins sur . Et promis, je ne vais pas changer ! ;-)



H

Ah! la curiosité .......
Répondre
M


Un défaut (?) ...que j'assume ;-)



H

Il m'est venu quelque chose de très brusque en découvrant ce tableau .Mais je n'ose pas l'écrire !
Répondre
M


Je suis intriguée du coup !


Ose, s'il te plait, Hécate ! Suis solide ;-)



C

Il y a comme un contraste avec le joli sourire en haut à gauche.
Répondre
M


Des facettes d'une même personne ...qui se complètent ...



F

on dirait une feme apeurée, avec un de ces chapeaux traditionnels tout plat… tu voyages intérieurement en tout cas
Répondre
M


Et je ne sais pas trop où je vais, je suis le chemin au fur et à mesure... intérieurement aussi ;-)


 



A

Les larmes sont un mystère mais se séchent. La peine moins. Le coeur pas. Pas le coeur.

Je suis fascinée par votre univers, comment le dire, ça me parle, ça me renvoie à des émotions personnelles. 
J'apprécie les articles sur l'évolution des tableaux. 
A très bientôt.
Répondre
M


"Le coeur, il en faut beaucoup pour aimer un peu " ( Henry de Monterlant)


Merci pour cet écho, Autumn. Et à bientôt !