Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:03



 

 

Tout s'efface

Toujours

Lèpre du temps

qui fait tomber chaque instant

un par un

lentement





Partager cet article
Repost0

commentaires

J

J'aime bien tout ce que tu fais !


Répondre
M


Merci Jane ! Il y a un élan dans ces mots qui me touche. A bientôt !



G


C'était pour rire (référence d'une vieille baba cool ascendant "marxiste" : "police partout, justice nulle part") : en fait, il y a aussi du Vénus partout, mais comme elle n'est pas
meilleure que Saturne...
Et puis il a aussi du Soleil (en ce moment même, chez moi), du Mars (partout mais surtout en Afghanistan), du Neptune (au gouvernement), du Jupiter (surtout chez les banquiers), du Mercure (dans
le poisson, surtout le thon), de la Lune (en plein jour), du Pluton (surtout dans les centrales nucléaires), et Uranus (aube nouvelle !).



Répondre
M

Ton commentaire me fait sourire ... je le trouve génial.
Ton sens de la répartie m'impressionne toujours... ! :-)



G

Saturne partout ! Vénus nulle part...


Répondre
M

....  Tu en es sûre ??


G

Après les gros flocons passés tout va refleurir et ton sourire revenir !


Répondre
M

Il est déjà revenu ;-)
J'apprécie toujours tes passages ici, Gérard. A bientôt !


H

Merci d'être passée chez moi ...même juste pour des retrouvailles .A bientôt :)
                                                                                                                     
Hécate


Répondre
M

De rien, Hécate ... je suis contente, moi aussi, de retrouver cette envie de laisser une trace de mon passage ... A trés bientôt !


D

Bonne et Heureuse année 2010 soeur de Exd ! qu'elle t'apporte chaleur et moments de bonheur autant que tu le désires !



Répondre
M

Merci Dick !
Je désire beaucoup de chaleur ...je rêve de pouvoir partir un jour dans un pays où il fait 30° alors qu'il neige ici...alors j'espère que tes souhaits seront exaucés, frère de EXD ! ;-)


J

Tous mes voeux ma chère Marie-Claire ainsi qu'à tes enfants !
J'espère que tout va bien pour Antony....
Gros bisous à tous les trois .


Répondre
M

Merci Josie ! Je t'envoie à nouveau les miens et je t'embrasse


J

Mince je croyais trouver de la couleur et de la lumière sur ton blog ma chère Marie-Claire ! Elle est tristounette cette
photo.....
Passe un joyeux réveillon, douceur, joie pour terminer cette année !
Je t'embrasse.
J'espère que l'intervention d'Antony ne sera pas trop douloureuse et qu'il se remettra très vite .
Un copain à Jérémy, rugbyman aussi a eu la même chose et aujourd'hui, il rejoue et galope comme un lapin .
A l'année prochaine !


Répondre
M

Ca y est Josie ! Un peu de couleur est revenue (mais pas sûre qu'elle mette beaucoup de gaité )
Tout se passe au mieux pour Anthony et surtout, et c'est important, il ne souffre pas trop. Mais ce n'est pas son style de se plaindre non plus...Je suis confiante dans le fait qu'il récupère
toutes ses capacités...mais ce sera long, pas avant 8 mois !
Merci de t'en soucier. Bisou !


H

Même si je ne laisse pas de commentaire depuis très longtemps je suis régulièrement tes oeuvres et je pense en toute modestie que tes créations sont toujours aussi subtilement senties tu as un vrai
don pour tranmetre les émotions.


Répondre
M

Plus trés présente en ce moment mais je suis aussi déjà retournée sur ton blog...silencieusement.
Ce que tu dis me touche. Car je ne cherche pas "à" ... Je mets simplement ( je crois que c'est le bon mot) ce que j'ai parfois besoin d'exprimer sur un support qui me permet de le faire. Alors
quand mon "émotion" de départ passe le support (et aussi le virtuel) pour rencontrer l'émotion d'un(e)autre, ca me paraît magique. Quelque chose que j'ai donné (pour aussi m'en libérer) mais qui me
permet, étonnament, de recevoir. Merci pour tes mots.


J

Merci ma chère Marie-Claire pour le SMS ! Touchée !
Gros bisous


Répondre
M

De rien, Josie.
Il y a des pensées qui existent, hors virtuel. Bise


F

T'es toujours là?


Répondre
M

Toujours vivante


J

Ma chère Marie-CLaire, comme chaque année 4 ans déjà, je te souhaite de très belles fêtes de Noël ! Pensées et gros bisous ainsi qu'à tes enfants .


Répondre
M

Le temps passe si vite ...
Tout ne s'efface peut-être pas si vite finalement ? Je suis contente que ce lien entre nous continue d'exister. Que les périodes de silence ne l'altère pas. C'est une preuve, pour moi, de sa
solidité. Et les liens permettent de "tenir".
Anthony se fait opérer demain matin , rupture des ligaments croisés pour mon rugbyman. Je stresse un peu ce soir ... Les suites ne seront pas simples à gérer non plus. 2009 finit comme elle s'est
déroulée, pas facile !
Une trés bonne fin d'année à toi Josie ainsi qu'à Jérémy et ton mari!
Je t'embrasse


G

Suis sûr qu le père noël va t'apporter moral en béton  ! Bonnes fêtes Marie-Claire. Bise.


Répondre
M

Merci Gérard ! C'est un cadeau que j'avais demandé, le moral et l'énergie en béton.
Parce qu'il m'en faut pour cette fin d'année.
Trés bonne fin d'année à toi , Gérard ... et merci aussi pour ta présence


R

tss tss tss, chaque fois tu me réponds que mes mots ont une autre force que les tiens...et pourtant je te tiendrai toujours tête :)

En répétant que j'envie et que j'envierai toujours l'efficacité, la concision et la belle économie de moyens qui caractérise ton écriture


Répondre
M

... l'économie de moyens, là je suis d'accord.
Je suis une paresseuse qui ne prépare jamais rien à ce niveau là  ;-)
C'est sûrement pour cette raison que je ne serai jamais capable d'écrire de longs textes comme tu sais si bien le faire !
Je te souhaite un bon jour de l'an et à bientôt Robert ! (ici ou "ailleurs" ) ;-)


P

Bon j'espere qu'avec 2010 tu vas voir les bons cotés des choses et Dieu sait qu'il y en a .


Répondre
M

Le blog n'est qu'un reflet partiel de mon regard sur la vie. Tu sais que je ne suis pas que "ça" mais c'est surtout "ça" que j'ai besoin d'exprimer.
2009 n'a pas toujours été facile mais je continue à faire confiance à la vie et ...à ses bonnes surprises ( et ta visite ici en est une )


J


Extrait où Georges Bataille évoque un dessin pariétal dans les profondeurs d’une caverne représentant un homme
visiblement mort avec le sexe levé :


« Ainsi, dans cette anfractuosité peu accessible se révèle – mais obscurément – ce drame depuis tant de
millénaires oubliés : il réapparaît, mais il ne sort pas de l’obscurité. Il se révèle et néanmoins se voile.


De l’instant même où il se révèle, il se voile…


Mais dans cette profondeur fermée s’affirme un accord paradoxal, accord d’autant plus lourd qu’il s’avoue dans cette
obscurité inaccessible. Cet accord essentiel et paradoxal est celui de la mort et de l’érotisme.


Cette vérité, sans doute, n’a pas cessé de s’affirmer.


Pourtant, si elle s’affirme, elle ne cesse pas d’être dérobée. Tel est le propre à la fois de la mort et de
l’érotisme. L’une et l’autre en effet se dérobent : ils se dérobent dans l’instant même où ils se révèlent…


Nous ne pouvions imaginer contradiction plus obscure, mieux faite pour assurer le désordre des
pensées. »
J'ai pensé : pourquoi être d'accord avec "tout s'efface, toujours", il reste quelques tracent qui font de notre humanité un bien précieux, infimes parcelles de ce que nous sommes et
faisons.



Répondre
M

Mes petites pensées spontanées sont loin d'être des vérités
Flatteur de voir ce commentaire et ce texte en face d'elles.
Parfois on perd la trace, justement ... et apercevoir à nouveau le chemin de son appartenance fait du bien.
Bref, je citerai à nouveau Jean d'Ormesson "je ne suis pas toujours de mon avis "



J

De passage comme très souvent ma chère Marie-Claire, j'espère que tu vas bien ?
Je te souhaite tout plein de joie pour Noêl qui maintenant est tout proche !
Bisous


Répondre
M

Noêl s'est passé tranquillement en famille . Et c'est précieux de pouvoir le fêter avec des êtres chers, c'est le plus beaux des cadeaux.
Merci (avec un peu de retard) pour cette attention, Josie.
Bisou à toi aussi !


D


L'effacement n'est que superficiel, le lambeau qui tombe se transforme, donne ou nourrit des milliers de vie, l'instant se renouvelle ...


doit-on quitter ses baskets ???!



Répondre
M

Surtout essayer de ne pas marcher à côté de ses pompes ... ;-)


D

tout s'efface... et recommence toujours... la lèpre du temps est une maladie incurable, mais nos instants deviennent infinis lorsque nous les emplissons de vie à ras bord...


Répondre
M


Le plein de vie les rend intenses... mais infinis, je ne sais pas.  Même si je trouve ta phrase trés belle ... :-)
A bientôt Dick !



G

On dirait que ton côté saturnien s'épanouit...(c'est un oxymore).
J'arrive plus à tenir le rythme bloggien...je travaille trop


Répondre
M

Mon saturne est en pleine maturité ...   Il s'éclate avec ce qui à le moins d'éclat.
Qu'est ce que je devrai dire sur mon rythme alors ! 
Mais bon, en même temps, c'est pas de ma faute, y'a du Saturne partout ! :-(


H

Je remarque une ressemblance avec ta photo...Un auto-portrait?


Répondre
M

Hasard, coincidence ... ou insconcient ;-)


H

à moins que  (excuse-moi pour l'étourderie )


Répondre
M


A la première lecture, j'avais vu dans cette "étourderie"  un mélange des mots "âme" et "aimons" ... et c'était plutôt joli :-)
C'est moi qui devrait m'excuser en ce moment  , je reçois des visites, des commentaires alors que, si je fais
parfois des visites sur d'autres blogs (dont le tien), je ne laisse pas aucun signe de mon passage.
Ce n'est pas par manque d'intêret, au contraire. Mais en ce moment , c'est comme ça ...et voilà
Alors merci d'être là !



H

Comme une prière silencieuse éclairée par la lueur des cierges, àmons que ce ne soit seulement un instant pensif  où vient ruisseler l'ombre de la flamme d'une chandelle...
               Amical bonsoir d'Hécate :)


Répondre
M


Ou comme un repli sur soi pour essayer de préserver ce qui s'efface morceau par morceau inexorablement ...
Mais j'aime bien l'idée de l'instant pensif réchauffée par une lueur, même si ce n'est que l'ombre de cette lueur ;-)
Merci Hécate de ton passage ...et de tes mots!



R

j'ai toujours dit que j'aimais autant tes mots que tes images, plus encore même...
ils ont une force dont j'aimerais bien détenir un bout :D


Répondre
M


Merci Robert !
Parfois les mots arrivent et s'imposent avec une forme de violence ...
Ils ont cette force ...surtout vis à vis de moi :-)
( Tes textes ont une force autrement plus belle que mes petits mots échappés)



J

Il y a autant d'instant qui se créent, si on sait rester ouvert; Je suis très sensible à la façon que le dessin est fait. Bonne journée, Josée.


Répondre
M


Oui, c'est vrai. L'instant présent n'est jamais "vide" ...
J'ai fait ce dessin et écrit ces mots d'un seul trait. Fallait que ça sorte ... que "j'arrache" ça de moi ...et le dessin en a gardé quelques traces...
Merci Josée et  à bientôt  !



F

Ben dis-donc, t'as un moral du tonnerre…


Répondre
M

Ca tonne et j'erre , c'est pour ça 
Mais comme tout s'efface, c'est pas grave. Juste des moments qui passent ...


S

tout s'efface avec plus ou moins de souffrance.....


Répondre
M

Accompagner le mouvement... ne pas lutter... pour que la souffrance soit moins grande


C

Elle a l'air triste, heureusement que ça s'efface.


Répondre
M

Si elle avait eu l'air gaie , ce serait pareil ! ;-)
Tout s'efface ...toujours :-(


E

C'est beau... hé oui en fait je passe assez souvent. Je ne commente pas toujours mais j''aime toujours autant... A bientôt.
Emmanuel.

Ps : oui c'est un projet sur lequel je travaille.


Répondre
M

Merci Emmanuel ! Ca me fait plaisir de savoir que j'ai des visites ... même silencieuses ;-)

Ps : le concept a l'air super. J'espère que cela deviendra le lieu d'échanges et d'informations ... incontournable à et sur  le 7ème arrondissement de Marseille ! :-)