Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:51

Il y eut une coquille ...

 

 l'autre oeuf

       Coquille-detail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

un oeuf

      coquille detail3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(acrylique sur toile)

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Dès le départ notre solitude nous empêche de  briser notre
coquille...



Répondre
M


Mais sans "eux/oeufs" , à quoi bon?



F


J'aime bien aussi le petit personnage bleu… voyageant sur un balai qui a perdu son gouvernail…



Répondre
M


Un sorcier en gestation ?


Ses bleus de l'âme ne résisteront pas à son envol ... qui balaiera tout sur son passage ;-)



D


Femme lunaire accrochée à ses astres et qui regarde de tout là-haut cette vie qui fourmille à ses pieds...


j'aime énormément la première peinture...


content de voir que tu n'as pas totalement déserté la Terre !


Amitiés Soeur


 



Répondre
M


Merci d'aimer Dick !


Je n'ai pas encore trouvé le moyen de m'échapper de cette planète car sinon ...


Alors en attendant, c'est ici et aussi comme "ça" que je peux la quitter parfois.


A bientôt donc frérot  ! :-)



J


Ce personnage assis semble sorti tout droit de la période paléolithique de la préhistoire et le portrait me fait penser à Betty Boop ! Je ressens chaque fois comme de la tristesse , des
expressions figées comme si tes pensées du moment s'imprimaient comme par magie sur tes toiles !


Je suis peut-être à côté de la plaque non ?


Je t'embrasse.



Répondre
M


Tu n'es pas à côté Josie, tu es au bon endroit. Mais ce ne sont pas des pensées, je ne mets pas "d'intellect" quand je peins, je laisse sortir des émotions qui parfois me surprennent même si
je me doute de leur existence. Une sorte de face à face avec moi même, sans fard, au plus prés de ma vérité, dans la magie d'un moment effectivement. Même si le résultat,
lui , est loin d'être "magique" :-)


Je t'embrasse moi aussi.



C


Emu je suis.



Répondre
M


Emue que tu sois ému...



G


très expressives...



Répondre
M


On s'en fout des fôtes dans les commentaires , non ?


Mais ça me rappelle la fameuse époque PC/Grenouille et les S que tu lui soulignais pour ses oublis à la 2ème personne du singulier  :-)


Des souvenirs trés gais ... "mais le temps passe et efface toujours tout ": dit le blog Saturnien



R


Une coquille, il y eut, c'est le cas de le dire :)


Chance à ceux qui te suivent de près comme moi, d'avoir pu bénéficier de cette coquille subliminale ! au sens propre et figuré :)


Toujours aussi beau par chez toi.


Faudra vraiment qu'on monte un projet ensemble. Je sais que tu n'es pas trop encline à ça...


Comme la vie me prend un peu de temps maintenant, je remets ça à plus tard.


 


Mais j'y pense et j'y tiens


A taper à ta porte un jour, pour monter un projet


 


Bien à toi.



Répondre
M


Merci, Merci Robert !!


Tes mots me font toujours autant plaisir ... mais devant tant de compliments comment pourrait il en être autrement ? :-)


Je change justement. Prête pour te suivre sur un futur projet commun


Et tu n'auras même pas besoin de frapper à la porte, elle reste toujours ouverte pour toi ;-)


A bientôt  et bise!


 



P


j'm bien celui du bas, le visage. Pourquoi une toile ovale ? De l'huile j'imagine ? a+ MC



Répondre
M


De l'acrylique, je n'ai jamais utilisé de l'huile.


Une toile ovale car j'avais envie de voir  ce que ce format pouvait m'inspirer... Ce n'est qu'aprés que j'ai réalisé que j'avais peint tout simplement des sortes d'oeufs. Pendant
je n'en avais pas conscience. Une éclosion spontanée ;-)



G


On est supersynchro...


J'adore ces coquilles, très expressive...mais je me retrouve plus dans le petit singe bleu recroquillé, quoique...mais de quoi a-t-elle peur ? ... on va tous mourir un jour (je suis très
influencée par le côté saturnien de ton blog  ).



Répondre
M


Tu avais posté un article en meme temps que le mien?


Pourtant pas facile d'être synchro à ce niveau là avec moi en ce moment. Mes passages sont plutôt rares et rapides ;-)


Elle garde la peur pour la "fin" , là c'était plutôt la tristesse, l'incompréhension d'un début quelque peu ébréché... et au " milieu" ? Et bien c'est forcément félé : Saturne un
jour, Saturne toujours