Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 22:42

 

 Juste au ras de l'échiquier..

 

 

 Sors du jeu

Sors le je

Désarme

les âmes

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Au ras de l’échiquier nos terreurs dominent le Jeu.



Répondre
M


Seuls la lucidité et le lâcher-prise permettent de les vaincre...le JE doit continuer à jouer.



C


La dame domine les débats, c'est un peu comme dans la vie.  d:-)



Répondre
M


La dame se débat aussi peut-être, un peu comme dans la vie ;-)



G


Moi aussi j'aimais bien Bécassine et Madame de Grand Air me faisait rire...La ressemblance n'est pas évidente, elle est même très vague ! Quelque chose dans la silhouette, mais elle avait une
plus grosse tête !



Répondre
M


Euh ... si tu le dis



F


Il n'y a que sur les mots avec lesquels je m'amuse un peu, car je peux vaguement les assembler moi-même (ou essayer du moins)… tous les autres jeux ont des règles complètement imposées et où je
ne trouve que contraintes… je suis rabat-joie: pour moi la vie n'est pas un jeu



Répondre
M


Un jeu avec des règles ... qu'on peut respecter. Ou pas. Qui amuse ou agace. Avec des gagnants et de grands perdants. Mais qui se joue en plusieurs parties ... Certaines sont plus
difficiles que d'autres. Les partenaires étant parfois de sacrés adversaires. Compliqué de voir clair dans leurs jeux.  Mais un grand jeu qui se terminera dans tous les cas en abattant le
Je.


Pas forcément gai , donc



H


Je semer la zizannie !!!...


Je ne trouve point de ressemblance avec Madame de Grand'Air ( l'ai lu Bécassine ,moi aussi ,et j'ose l'avouer ,j'aimais bien ...:) )


                               
Amicalement , Hécate



Répondre
M


Si j'avais aimé, cela ne m'aurait pas posé de problème "d'avouer" moi aussi ;-)


Je viens de chercher une image de cette Madame sur google et rien trouvé. Ok, je n'y ai pas passé une heure non plus. Alors je ne peux pas vous départager ;-)


Merci d'être passée Hécate!



G


Une reine triomphante, genre Madame de Grand Air (si tu as lu Bécassine, tu dois savoir de qui je veux parler). Sauf que elle, elle a un lapin à ses pieds...


Encore un dessin qui me laisse...perplexe. Mais je te soupçonne de le faire exprès ! (si j'en crois le texte).



Répondre
M


Je n'ai jamais lu car jamais aimé Bécassine ... Ca ne me faisait ni sourire, ni rêver.


Je suis pudique, je ne délivre jamais tout ... pas clairement en tout cas ;-). Je préfère laisser aux autres le choix ... Celui d'avoir envie d'essayer de  deviner, de comprendre, celui de
voir ce que bon leur semble. Et celui de rester perplexe aussi ! :-)



F


ah non, je ne sais pas toi mais perso les enfants etc je ne les ai pas eu par jeu ou en pariant !



Répondre
M


 On peut jouer avec ou sur les mots aussi ... La vie n'est qu'un grand jeu, aprés tout


 



H


Un noir et blanc qui me fait songer à certains films de Bergman ...Une dramaturgie contenue .



Répondre
M


Que j'ai pourtant  besoin de faire déborder parfois ... 



F


Quel jeu de lumières intéressant en tout cas…!


ah c'est un échiquier? arf moi je n'avais déjà pas compris quel était le jeu, les règles et le sens… D'ailleurs je suis
une perdante à tous les jeux, ça dépasse le % des probabilités!


Je crois bien que l'infliuence de Saturne dépasse ton blog



Répondre
M


A qui tu le dis  !


T'exagère un tout petit peu , Fazou ...  Talent, enfants : tes créations sont plutôt réussies et ça c'est une des
plus belles parties de ce jeu ...de fou. Sans trop de sens d'ailleurs ...


A bientôt !



P


Ca a l'air beau aussi ça. C'est remarquablement structuré. J'aurais aimé le voir en plus grand. Quel est le support et est-de l'huile, du pastel ou autre ? Moi qui ai longtemps peint et longtemps
jouer aux echecs... et etait aussi mauvais pour l'un que pour l'autre ! A+ MC



Répondre
M


Merci Pascal.


C'est sur du papier (format A4) et au fusain.  


J'ai eu l'occasion de jouer aux echecs il y a pas mal d'années, mais victime de mon manque de patience , j'étais une adversaire facile ... il suffisait  d'espacer les
coups relativement longtemps, enfin ce qu'il me semblait un temps trés trés long, pour que je me déconcentre ... jusqu'à avoir envie de perdre pour en finir :-)
Je n'ai donc pas insisté, n'aimant pas particulièrement perdre ...


Et pour la peinture , je "fais", c'est la seule chose qui compte : faire.


 Bonne ou mauvaise, ça m'est égal ;-)


A +  P