Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 22:01


c-est-comme---a.jpg



Et puis c'est tout.

c-est-comme---a--d--tail-.jpg

  Pourtant c'est rien...

21x29.7


Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Sans fausse modestie, mon premier métier était artistique, c'est vrai que cela fait quelques années maintenant que je n'ai pas touché mes pinceaux, ni mes crayons, mais cela ne m'empêche pas de voir un coup de crayon juste et créatifAlors, oui…… Je t'aime bienMais, si……… Tu as du talent, sans flatterie aucune Amicalement et sincèrementBiz
Répondre
M
Pourquoi tu ne t'y remets pas?(mais ça ne me regarde pas ) ;-)Alors, merci ... moi aussi.Et merci encore !Bisou !
R
Un petit coucou, à toi, même du fin fond de l'exil, on trouve des connexions. Je t'embrasse Marie
Répondre
M
Une connexion qui a permis de rétablir ma connexion ... du fin fond de mon exil.Merci à toi , Robert.Bisou
A
Ben si, j'y vois un vitrail en A4 noir et blanc... Et une dame pas facile tous les jours
Répondre
M
La vie déteint sur la dame , peut-être ...Contente de te voir , Aben.
J
Portrait à plusieurs facettes ! Bisous .
Répondre
M
Comme les facettes d'une pierre qui n'est plus précieuse ... qui a pris l'apparence grisatre du caillou :-(Je t'embrasse Josie
T
masque!
Répondre
M
Gagné !
F
C'est marrant, Dick voit ta détermination, moi j'y trouve le questionnement sur la détermination et ses apparences, arf!Alors, qu'est-ce que tu en dis, toi?
Répondre
M
Etant ton "clone" astrologique, tu sais où est la bonne réponse Fazou ... ;-)
P
Je trouve qu'il ressemble un peu au commissaire Magret ..........
Répondre
M
Tu veux dire qu'il ne casse pas trois pattes à un canard ??! :-(Non, je rigole , j'ai compris ... Bise, Philippe !
D
J'espère que tu n'as pas dit :"A bientôt"...
Répondre
M
Et c'est toi qui dit ça , Diane ! :-))Le temps est une notion subjective ...... et le notre commence à être sur les mêmes longueurs ...d'ondes ! Gros bisou !
P
Bonjour Marie Claire,Je crois savoir, du haut de ma toute petite expérience de vie, que le manque de souplesse nous rend effectivement plus "friable", "cassable"... C'est en tous les cas vrai pour les matériaux.Ton dessin est très expressif. Tendre bisou.
Répondre
M
 Ca me fait plaisir de te voir ....et de lire tes commentaires.Tu as toujours une manière de voir qui me surprend et me plait. Je crois au contraire que le temps de la souplesse est passé .... l'heure est au durcissement. Pas le choix. Mais le masque est tout frais, alors on voit encore les brêches ... Je t'embrasse et j'espère à bientôt, Prune !
D
c'est comme çà et il n'y a pas à discuter. Tu as parfaitement raison. Je suis d'accord avec toi admire ta détermination !
Répondre
M
... ou ma résignation ? ;-)
F
C'est un masque? et la réflexion "c'est comme çà et puis c'est tout aussi", alors...
Répondre
M
Plus facile de "crâner" avec une armure .... ;-)
Y
Quand je regarde tes dessins, comme "le jour d'après" " Pirate" ou bien celui-ci " c'est comme ça "J'me dis que tu as vraiment du talent, tout y est, proportion, expression, imagination et surtout le coup de patte, c'est génial Amicalement
Répondre
M
Merci beaucoup YB.Mais tu sais, on m'a dit un jour, et c'est quelqu'un de la "partie", qu'on aimait mes dessins (ou peintures) surtout parce qu'on m'aimait bien. Qu'ils sont touchants  comme ceux d'un enfant, qu'on regarde attendri, parce qu'on aime cet enfant mais pas forcément  pour la "beauté" de son dessin.  ... Je crois qu'il avait -a- raison.  Je te remercie donc pour ton amitié. Elle se voit dans tes mots.Tu as aussi la mienne .Je t'embrasse
G
Ben moi je préfère ton pirate et puis c'est comme çà tralalère, non mais sans blague , bises Marie - Claire !
Répondre
M
C'est bien d'être sincère, Gérard ... au moins, quand un compliment arrive, je sais qu'il l'est aussi ... et tu as raison de le dire en chantant, car rien de grave dans tout ça ! :-)Bisou !
W
Je me méfie de devoir dire en une seule fois ce que l'on pense de quelque chose d'aussi subjectif qu'une peinture ou un dessin, mais bon c'est la règle avec les com.!... l'arrière-fond de toute oeuvre c'est l'âme... et ses conflits (entre joie et angoisse).
Répondre
M
Tu n'es pas obligé de dire en une seule fois, Will ! Laisse tomber les règles. Même ici avec les comms. Fais comme bon te semble. Ca me va trés bien ... ;-)Parfois, même moi, je ne sais pas trop ce que cette "âme" cherche à exprimer ... Elle m'échappe des mains ...
C
C'est comme ça et c'est déjà pas si mal !  d:-)
Répondre
M
Merci Cristophe ! :-)
P
c'est interessant cette approche de la 3 d ! et du cubisme par la même occasion.
Répondre
M
Merci Philippe. L'avantage de ne pas avoir de référence. On approche de tout sans même le savoir. En toute insouciance donc ... :-)
G
Lalalalalalla lala lalalalala, je n'veux pas t'abandonner, mon bébé, c'est comme ça, lalalalalla...J'ai oublié le reste des paroles, j'aimais bien Rita Mitsouko.Il est vitraillisé. C'est rare que tu dessines un homme, il a un air de preux chevalier du Moyen-âge. Il est beau. Et c'est beaucoup !
Répondre
M
J'aime toujours les Rita Mitsouko. Je ne pensais pas à eux en mettant ce titre et c'est bizarre que ça tombe sur cette chanson justement, ces paroles m'ont toujours fait ......de l'effet ( ça suffira comme explication ;-) )C'est vrai que c'est pas souvent. Mais ce n'est peut-être qu'une apparence ... ou une lente métamorphose .
D
Comme une carapace..Mais le regard ne trompe pas..
Répondre
M
Ne TE trompe pas ....Tu devines bien, Diane.
B
Au premier coup d'oeil, je croyais qu'il avait la langue au-dessus de la bouche...
Répondre
M
Possible aussi ..... on peut en faire ce que l'on veut finalement de tous ces traits. Qui ne sont que des traits.  :-)
J
puisque c’est tout… c’est comme de le dire en le taisant. Dans le silence de l’un il y a la parole de l’autre. Le sujet se décompose, ou est-ce l’objet qui se fragmente… pardon, je pense encore… mais ces yeux me disent quelque chose… ce n’est plus moi qui parle, c’est l’image qui m’interpelle.… :-)
Répondre
M
Alors je laisse l'image te dire ce qu'elle a à te dire .... car dans le silence de l'un, il y a la parole de l'autre.... :-)